Just Dance 3 sur iTunes

just-dance-3

Parmi les derniers jeux en date acquis pour exploiter Kinect, Just Dance 3 se dote d’une playlist pas du tout désagréable pour ce genre de jeu. Les styles sont variés.

Alors pour ceux qui veulent s’entraîner dans le métro, l’immense majorité des titres est disponible sur l’iTunes Store, voici la liste et les liens !

  1. 2 Unlimited – “No Limit”
  2. a-ha – “Take On Me”
  3. Anja – “Dance All Nite”
  4. Bananarama – “Venus”
  5. Black Eyed Peas – “Pump It”
  6. Bollywood Rainbow – “Kurio ko uddah le jana”
  7. Cee Lo Green – “Forget You”
  8. Countdown Mix Masters – “Beautiful Liar”
  9. Daft Punk – “Da Funk”
  10. Danny Elfman – “This is Halloween”
  11. Donna Summer – “I Feel Love”
  12. Dr. Creole – “Baby Zouk”
  13. Duck Sauce – “Barbra Streisand”
  14. Girls Aloud – “Jump (For My Love)”
  15. Groove Century – “Boogie Wonderland”
  16. Gwen Stefani – “What You Waiting For”
  17. Inspector Marceau – “The Master Blaster”
  18. Janelle Monae – “Tightrope (Solo Version)”
  19. Jessie J featuring B.o.B – “Price Tag”
  20. Brahms by Just Dance Classical Orchestra – “Hungarian Dance No. 5″
  21. Katy Perry featuring Snoop Dogg – “California Gurls”
  22. Kiss – “I Was Made For Lovin’ You”
  23. Konshens – “Jamaican Dance”
  24. African Ladies – “Pata Pata”
  25. Latino Sunset – “Mamasita”
  26. Laura Bell Bundy – “Giddy On Up (Giddy On Out)”
  27. Lena Meyer-Landrut – “Satellite”
  28. LMFAO featuring Lauren Bennett and GoonRock – “Party Rock Anthem”
  29. Madness – “Night Boat To Cairo”
  30. MIKA – “Lollipop”
  31. Nelly Furtado featuring Timbaland – “Promiscuous”
  32. Pointer Sisters – “I’m So Excited”
  33. Queen – “Crazy Little Thing Called Love”
  34. Reggaeton Explosion – “Boom”
  35. Rita Mitsouko – “Marcia Baila”
  36. Robbie Williams and Nicole Kidman – “Somethin’ Stupid”
  37. Scissor Sisters – “I Don’t Feel Like Dancin’”
  38. Sweat Invaders – “Gonna Make You Sweat (Everybody Dance Now)”
  39. Taio Cruz – “Dynamite”
  40. The Buggles – “Video Killed The Radio Star”
  41. The Chemical Brothers – “Hey Boy Hey Girl”
  42. The Girly Team – “Baby One More Time”
  43. The London Theatre Orchestra & Cast – “Think”
  44. The Sugarhill Gang – “Apache (Jump On It)”
  45. Tommy Sparks – “She’s Got Me Dancing”
  46. Wilson Pickett – “Land of 1000 Dances”

Source : Tracklist complète Just Dance 3 via JeuxVideo.fr.

Apple TV dans le nuage ?

L’annonce de l’Apple TV de seconde génération l’année dernière en avait laissé beaucoup sur leur faim avec l’absence de toute forme de stockage intégré ou directement attaché (disque dur USB) et ce pour pas mal de raisons :

  • devoir laisser le Mac contenant musique et films allumé est tout sauf écologique… Un Mac mini, passe encore, mais un Mac Pro…
  • du fait de l’absence de solution de stockage, ce nouvel Apple TV et son nouveau firmware barrent la route aux achats directs à partir du canapé. Et sur ce point, j’avoue que cela m’a coupé quelques envies par flemme d’aller visiter l’iTunes Store sur mon Mac, encore plus avec les tarifs prohibitifs de l’offre de location made in Apple.

Un Apple TV bridé mais qui se vend bien

J’ai longtemps lorgné du côté de l’Apple TV sans jamais me décider à l’acheter. Pourtant cette nouvelle version, plus compacte et moins chère a rapidement rejoint mon installation TV notamment pour la fonction AirPlay entre iPad (ou iPhone) qui me permettait d’avoir une seconde borne AirPort Express dans la maison, agrémentée de la fonction vidéo.
Les premiers (et seuls) chiffres de ventes publiés par Apple montrent que le public ne s’est pas laissé arrêter par la suppression du disque dur, sûrement plus attiré par le tarif compétitif et l’apport de nouvelles fonctionnalités.

Encore aujourd’hui, on peine à trouver sur le marché des solutions concurrentes au même prix et surtout aussi simples d’utilisation. J’ai ma théorie sur ce point : offrir un boitier TV, c’est bien, mais si on ne retrouve pas de boutique de location/vente de médias et qu’on s’arrête au support de YouTube et à la lecture des DivX, cela restreint drastiquement les possibilités et le côté séduction du grand public !

Pour ma part, j’ai comblé le manque de lecture native des DivX par le biais de la solution « Air Video » : lecture sur iPhone ou iPad via la conversion à la volée effectuée par le Mac et diffusion sur Apple TV via AirPlay. Pas si fastidieux que cela au final et plus pratique que de rallumer la PlayStation 3.

Une sortie en avance sur le nuage ?

Si le concept de nuage nourrit les rumeurs depuis près de 2 ans, à son annonce, iCloud avec iTunes Match semblait être le compagnon idéal de cet Apple TV sans mémoire. Malheureusement, lors du keynote de présentation d’iOS 5 et d’iCloud, le boitier TV a été totalement délaissé. Oubli ou abandon ?

Si Apple ne peut se permettre d’abandonner un des seuls périphériques supportant AirPlay en mode vidéo (et qui fait vivre son catalogue de films et de séries), cela s’apparente désormais à un oubli (ou retard) de communication.

Il n’y a plus aucun doute avec la dernière mise à jour du firmware qui apporte, aux Etats-Unis seulement (pour le moment ?!), la possibilité de revoir en streaming films et séries achetés précédemment sur l’iTunes Store.

Apple n’avait peut-être pas encore terminé toutes les négociations nécessaires à une telle annonce au mois de juin… Mais si c’est la route suivie par les équipes de la firme californienne et les majors détentrices des droits, cette nouvelle politique pourrait donner de nouveaux et sérieux atouts à l’offre iTunes dans le nuage ainsi qu’un coup de fouet aux ventes d’Apple TV et autres solutions compatibles AirPlay vidéo !

Patience, la sortie du nouvel iOS et la mise en service d’iCloud dans quelques semaines pourrait annoncer un nouveau pavé dans la mare des contenus dématérialisés, offrant une nouvelle longueur d’avance sur une concurrence déjà en mal d’offres finalisées.

iTunes en plein écran, sur deux écrans

Je pestai il y a peu contre le mode plein écran de Lion qui me laissait un écran grisé. La solution est partiellement résolue avec iTunes.

Je viens de découvrir deux astuces, l’une pratique, l’autre « gadget »…

Utiliser le second écran, c’est possible

En cliquant avec le bouton droit (ou « double tap » sur le trackpad) sur l’une des rubriques (disons « iTunes Store », et en sélectionnant « Open in new window »), il est possible de placer cette nouvelle fenêtre sur le second écran et de l’agrandir ensuite avec le bouton « + ». Les deux écrans sont alors utilisés !

Lors de la lecture d’un film dans une fenêtre séparée, on obtient le même résultat…

Et en combinant les deux solutions, on peut trier sa musique, regarder un clip et avoir l’iTunes Store ouvert…

Déplacer l’affichage sur le second écran

Lors de la lecture d’une vidéo (clip, film ou série, peu importe), iTunes crée un nouvel espace pour cet affichage en plein-écran. Il est possible de changer la vidéo d’écran en cliquant avec le bouton droit et choisissant « Move to other display ». Cela ne résout pas vraiment le problème, pour ne pas dire que cela ne sert à rien, mais bon…

iTunes : la liberté a un prix

Le passage aux morceaux iTunes Plus permet, outre l’absence de DRM, de bénéficier d’une qualité améliorée des fichiers AAC : ceux-ci passent de 128 à 256 kbps. Et c’est certainement ce qui permet à Apple de nous faire payer cette transition.

Le passage du catalogue complet sans DRM prendra un trimestre, mais la révolution est en marche : en quelques heures à peine, le coût de ma migration a pris presque 5 euros !

En bref, si vous voulez des morceaux «libres» (et de meilleure qualité) vous devez payer. A mon sens, cela pouvait se comprendre quand les morceaux iTunes Plus étaient facturés 1,29 euros alors que l’équivalent avec DRM coûtait 0,99 euros. Mais comment justifier que la transition d’un album acheté 9,99 euros (avec DRM) vers la version sans DRM (en vente actuellement à 9,99 euros) me coûte 3 euros ?

Preuve à l’appui pour les morceaux achetés :

Et les mêmes en vente actuellement :

Un prochain mea-culpa d’Apple pour calmer la grogne et des remboursements en masse ? Ou alors, comme un peu trop souvent, nous sommes de simples pigeons…

Les widgets iTunes

Plus le compteur des versions monte, plus les fonctionnalités du jukebox Apple s’enrichissent : ordre aléatoire et playlists intelligents, contrôle parental, couvertures d’albums, paroles, etc.

Avec l’arrivée de l’iPod nano, vous avez un moyen de plus d’emmener ces richesses avec vous. Admirez les couvertures et chantez vos chansons en balade !

Pour ceux qui n’ont pas acheté l’intégralité de leur « musicothèque » sur l’iTunes Music Store, il est très vite fastidieux d’aller chercher les paroles et les couvertures des albums sur Google ou d’autres sites spécialisés !
Voici donc une petite revue de deux excellents widgets qui se chargent de cela pour vous : Album Art et pearLyrics.

Des chansons hautes en couleur

Pour la récupération des couvertures de vos albums préférés, j’ai sélectionné le widget Album Art, simple et très complet.

Album Art Widget : Couleurs personnalisables

Album Art affiche la couverture du titre en écoute dans iTunes et, en cochant l’option appropriée, peut se charger de la récupérer sur un des sites Amazon pour l’ajouter à iTunes.

Album Art Widget : Copie vers iTunes

Non content d’afficher et de récupérer les couvertures, Album Art vous permet aussi d’afficher et de modifier les notes de vos titres et de contrôler iTunes par des raccourcis-clavier.

L’affichage est personnalisable : couleur de fond, couleur des étoiles pour les notes, site où rechercher les couvertures, et même la transparence pour l’affichage des informations !

Album Art Widget : Panneau de préférences

L’interface est sobre et pratique et les dimensions du widget offrent un excellent compromis encombrement / lisibilité.

Et bien chantez maintenant !

Maintenant que vos titres sont illustrés, il ne vous reste plus qu’à récupérer les paroles de votre top 50 ! Pour cela, pearLyrics s’avère être performant malgré une interface austère et pas aussi intuitive que celle de l’alternative SingPod.

pearLyrics 0.5

Oublions ces considérations esthétiques pour nous intéresser au fonctionnement et aux possibilité de pearLyrics.
A l’instar d’Album Art qui va chercher la couverture de l’album, pearLyrics recherche et affiche les paroles du titre en cours de lecture dans iTunes.

pearLyrics

Un clic sur les paroles et celles-ci sont copiées dans le presse-papier pour une utilisation ultérieure.
La barre de recherche du widget (qui affiche aussi l’artiste et le titre en cours de diffusion) permet de chercher directement les paroles du titre de votre choix.

Les préférences du widgets permettent, pour les musiciens, d’activer la recherche des accords ou encore le transfert des paroles dans iTunes.

pearLyrics : Panneau de préférences

Le panneau de préférences propose également un rappel des fonctionnalités du widget mais aucune personnalisation de l’interface.

Espérons que les prochaines versions corrigeront les quelques bugs d’affichage et offriront une interface renouvelée car le potentiel technique du widget est déjà impressionnant !

Motorola ROKR E1 : iPod Shuffle avec écran mais sans charme

Le design

Tous les goûts sont dans la nature, mais nous aurions pu espérer mieux d’un produit parrainné par Apple : le téléphone fait « mastoc » et reste en même temps d’un design très classique, loin d’être aussi classieux qu’un certain RAZR V3 !

La connectique

Le téléphone intègre la technologie Bluetooth venant compléter la prise USB servant aux transferts de fichiers musicaux. Dommage que Bluetooth en soit resté à la version 1.1 à l’heure où toutes les machines Apple sont passées à la version 2.0 EDR !

iTunes mobile

Première déception, la version embarquée du lecteur Apple ne permet pas (pour le moment ?) d’acheter sur l’iTunes Music Store.

Ensuite, vient l’incompréhensible limitation absolue à 100 chansons ! Steve Jobs a présenté le ROKR comme un iPod Shuffle avec écran mais, avec 512 Mo chacun, l’un est limité à 100 titres tandis que l’autre peut allègrement embarquer plus de 120 chansons. OS du téléphone (ou iTunes mobile) trop peu performant pour gérer plus ? Volonté de ne pas concurrencer la gamme iPod ? Bridage temporaire ?

Le seul moyen d’emmener plus de 100 titres est d’acquérir plusieurs cartes mini SD.

Les spécifications techniques

A l’heure ou les photophones commencent à se battre à coups de mégapixels, Motorola lance ce téléphone avec un appareil limité à 300000 pixels ?! Maigre compensation fonctionnelle : la prise de vue nocturne est facilitée par un système d’illumintation.

Le ROKR est tri-bande et WAP/GPRS, mais ne connait pas les réseaux UMTS (3G). Cela doit être dû à un lancement principalement dédié au marché de l’amérique du nord ?!

Encore quelques interrogations

Le constat n’est déjà pas glorieux, mais il reste encore quelques inconnues autour de cet iTunes Phone :

Motorola a-t-il pris le temps de faire évoluer sa gestion des contacts incapable de stocker des fiches contact et nécessitant de créer de nombreuses entrées pour une personne « très joignable » ? Sans évolution, la synchro avec le Carnet d’adresses Apple risque d’être un véritable désastre !

L’ergonomie globale a-t-elle pris un coup de jeune par rapport aux autres modèles de la gamme Motorola ?

Ce téléphone passe plus pour un coup marketing que pour une révolution, ce n’est pas non plus un pur produit Apple à la conception technique et esthétique ultra-léchée mais cela ressemble à un avertissement aux opérateurs qui développent leurs contenus mobiles : Apple est déjà sur le marché mobile, capable d’étendre la portée de sa plateforme de vente de musique en ligne à d’autres médias !