Le mal associatif

Les associations sont de belles aventures sur le papier où de nombreux (ou pas) bénévoles se rejoignent autour d’une idée communautaire. Sauf que, bien trop souvent, avec l’ampleur et/ou la popularité du projet, les nobles intentions qui ont conduit à la mise en place de l’activité laissent place à des guerres de clan où anciens et nouveaux se déchirent.

Les « anciens » campent sur leurs positions et ne font plus avancer les choses profitant de leur statut pour ne faire que de la représentation sur le dos des nouveaux arrivés avec plein d’énergie et de bonne volonté pour (re)développer l’activité…

Objectifs qui se révèlent divergents ou déséquilibre dans l’engagement de chacun, à force de tirer sur la corde, elle casse d’un côté en laissant filer les forces vives et se replie violemment sur ceux dont l’immobilisme a créé la tension.

Au bout de cette corde, l’appât et l’hameçon qui devraient séduire et accrocher de nouvelles forces a coulé. Elle n’est plus qu’un lien cassé qui ne devrait plus servir qu’à attacher au pilori les fautifs qui vous dégoûtent de l’associatif.

Malgré tout, j’y reviens toujours, amateur de nouvelles aventures et de belles rencontres… Reste à trouver la prochaine étoile en espérant qu’elle pique moins que les précédentes ?

L’ironie est à chercher dans les définitions du mot « association » (selon le Robert Mobile) :

  • « Groupement de personnes qui s’unissent en vue d’un but déterminé »
  • « Réunion durable »
  • « Réunion (d’espèces) »
  • « Fait psychologique par lequel les représentations et les concepts sont susceptibles de s’évoquer mutuellement »

2 commentaires

  1. urbanbike   •  

    Il faut relire le Dictionnaire du Diable de Bierce…

    Ainsi :

    Politique n. Lutte d’intérêts déguisée en débat de grands principes. Conduite d’affaires publiques pour un avantage privé.
    Travail n. L’un des processus selon lequel A gagne des biens pour B.
    Ruse n. Ce qui tient lieu de cervelle aux imbéciles.
    Projeter v. Se faire du souci à propos de la meilleure méthode pour aboutir à un résultat accidentel.
    Objectif n. Le devoir que nous assignons à nos désirs.
    Médire v. Faire le portrait d’un homme comme il est, quand il n’est pas là.
    Hypocrite n. Personne qui, professant des vertus qu’il ne respecte pas, rend évident l’avantage de sembler être ce qu’il dédaigne.
    Discussion n. Moyen de confirmer les autres dans leurs erreurs.

  2. urbanbike   •  

    Ou encore :

    Dérision n. Manière de montrer que la personne qui en subit les attaques est dénuée des heureuses qualités qui distinguent ceux qui l’attaquent.
    Critiques n.p. L’une des nombreuses méthodes qu’affectionnent les imbéciles pour perdre leurs amis.
    Calomnier v. Attribuer malicieusement à quelqu’un les actions vicieuses que l’on n’a pas eu la tentation ou l’opportunité de commettre soi-même.

    Je ne sais pourquoi tout ceci… Biiiiiiiiip…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>