Faites taire le chiant du coq !

coq-emmett

Vingt maisons au beau milieu des champs. De grandes habitations avec des terrains immenses pour se “voir” de loin. Et… le « calme » de la campagne.

Voilà plus d’un an que notre coq répond à ceux des voisins dès le lever du soleil. Sans que personne ne mentionne une quelconque gêne, de quelque gallinacé que ce soit.

Mais aujourd’hui, selon l’avis du plus proche concerné, notre coq dérange. Emmet, de son petit nom, le réveille 30 minutes trop tôt le matin. Et il faut faire quelque chose. Et vite.

Même pas le temps de se lancer dans le bricolage : dès le lendemain, 5h30, le voisin en caleçon a intégré la basse-cour pour y carrer des coups de pieds à toutes les volailles qui passent à portée et mettre le coq en liberté. Bilan : 1 mort. Pas le voisin.

Fabrication d’une porte et d’un volet pour la “Poules House”, verrouillage à double tour des plumés le soir : Emmett chante toujours le matin, largement étouffé par 18mm de pin des landes.

Mais le téléphone continue de sonner sans arrêt parce que ledit voisin n’a jamais fait les 300 mètres jusqu’à notre porte pour qu’on en parle autour d’un verre…

La suite au prochain épisode. Mais ce ne sera pas un coq au vin !

NB : d’après ce que semble dire la loi, nous ne risquons pas grand chose d’autre que l’embrouille avec le voisin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>