iPad : jeux en société sur un plateau

ipad-jeux-plateau

Hors de mes trop nombreux jeux sur console, je joue assez rarement sur iPad et, jusqu’il y a peu, encore moins avec de vrais jeux de société. Mais sous la pression de Julie et d’Arnaud, je m’y suis mis et j’ai fini par y prendre plaisir.

Loin de moi l’idée de vouloir faire un « Top 10 des jeux de société sur iPad », voici ma sélection et mon avis très personnel sur quelques découvertes.

Jouer sur une tablette permet d‘économiser le temps de mise en place et de faire une partie rapide et, pour la plupart des jeux présentés ici, de découvrir d’autres modes de jeu et extensions possibles.

Les jeux de société sur iPad constituent aussi un excellent moyen d’apprendre les règles au cours d’un tutoriel moins rébarbatif que la lecture d’un bout de papier parfois mal traduit et/ou mal organisé.

Pour à peine 30 euros (45 € avec TOUS les achats intégrés !), voici donc 7 jeux de société à (re)découvrir sur iPad ou à ressortir des placards : Take it easy, Conquist 2, Ticket to ride, Monopoly, Monopoly Millionnaire, L’île interdite et Pandémie !

Take it easy

Contre exemple de ce que j’ai expliqué en introduction, Take it easy est un jeu de société auquel j’ai beaucoup joué étant jeune et que j’ai pris plaisir à retrouver sur mon iPad.
Le principe est simple : tirer des pièces au hasard et les placer sur son plateau de jeu pour compléter des lignes de chiffres et marquer le plus de points.

L’interface colorée du jeu est simple et pratique et les modes de jeu proposés sont nombreux aussi bien en mode solo qu’en mode multijoueur.

Take it easy, en images

L’écran d’accueil :
take-it-easy-accueil

L’aide du jeu : une seule bulle. Aussi simple que sont les règles…
take-it-easy-aide

Les modes de jeu disponibles :
take-it-easy-modes

Les possibilités de jeu multijoueur :
take-it-easy-joueurs

Le plateau de jeu, simpliste :
take-it-easy-plateau

Take it easy, en bref

  • En français : oui.
  • Modes de jeu : solo et multijoueur.
  • Types de parties multijoueur : « passe et joue » et en ligne (via Game Center, avec adversaires choisis ou aléatoires).
  • Nombre de participants : 2 à 4 en multijoueur.
  • Règles : bulles d’aide illustrées.
  • Prix : 1,99 €
  • Achats intégrés : non.

Take it easy sur l’AppStore.

Conquist 2

Son nom n’y fait pas référence mais Conquist n’est ni plus ni moins qu’un dérivé du jeu de conquête « Risk ». Nombreux sont les jeux inspirés par Risk sur l’AppStore, mais Conquist est intéressant par le grand nombre de modes de jeu (Domination du monde, Mission secrète, Colonistion et Châteaux) et le choix parmi 8 plateaux de jeu.

Pour ne rien gâcher, Conquist arbore un design moderne, une ambiance sonore unique et plein de raffinements (rotation automatique de l’écran en mode « passe et joue », statistiques de jeu, sauvegardes de parties, etc).

À noter : Conquist 2 est également disponible sur le Mac AppStore !

Conquist 2, en images

L’écran d’accueil du jeu et ses nombreux choix :
conquist-accueil

Les règles de jeu, très complètes mais pas très imagées…
conquist-regles

Les différents plateaux et modes de jeu proposés :
conquist-solo

Le paramétrage du mode multijoueur :
conquist-joueurs

Le plateau de jeu :
conquist-plateau

Conquist 2, en bref

  • En français : oui.
  • Modes de jeu : solo et multijoueur.
  • Types de parties multijoueur : « pass et joue » et en ligne (via Game Center, avec adversaires choisis ou aléatoires).
  • Nombre de participants : 2 à 6 en solo et multijoueur avec participation de l’IA.
  • Règles : détaillées, non illustrées.
  • Prix : 2,69 €
  • Achats intégrés : non.

Conquist 2 sur l’AppStore.

Ticket to ride / Les aventuriers du rail

Premier jeu de société « physique » que j’ai abandonné pour ses règles peu claires, je me suis laissé tenté par la version iPad qui m’a donné envie d’y (re)jouer au travers d’un tutoriel simple, efficace et très complet.

Vendu en boîte sous le titre « Les aventuriers du rail », Ticket to ride consiste en une carte (États-Unis, Europe, Asie ou Suisse) sur laquelle les villes doivent être reliées par le rail. Les objectifs (itinéraires à « tracer ») sont choisis parmi une sélection tirée au sort pour chacun et les capitales sont à connecter avec plus ou moins de cartes « wagon » d’une couleur et d’un type spécifique. Les différentes cartes (à acquérir par achats intégrés) n’offrent pas que de nouveaux lieux à découvrir mais des règles bien différentes.

Ticket to ride est très bien conçu avec son ambiance un brin rétro et propose tous les modes de jeux envisageables avec une ou plusieurs tablettes et une intelligence artificielle au niveau plutôt relevé.

Pour moi l’un des meilleurs de la sélection !

Ticket to ride, en images

L’écran d’accueil, ambiance rétro :
ticket-to-ride-accueil

Le sommaire de l’aide : une section par extension / plateau :
ticket-to-ride-aide

Les règles de jeu, complètes mais pas très lisibles :
ticket-to-ride-regles

Le plateau de jeu :
ticket-to-ride-plateau

Ticket to ride, en bref

  • En français : oui.
  • Modes de jeu : solo et multijoueur.
  • Types de parties multijoueur : « passe et joue », réseau local et en ligne avec adversaires aléatoires.
  • Nombre de participants : 2 à 5 en solo et multijoueur avec participation de l’IA.
  • Règles : tutoriel interactif et textes illustrés.
  • Prix : 5,99 €
  • Achats intégrés : cartes supplémentaires : Europe (4,49 €), USA 1910 (0,89€), Suisse (3,59 €), Asie (3,59 €).

Ticket to ride sur l’AppStore.

Monopoly

Classique parmi les classiques, Monopoly est un incontournable des jeux de société. Il existe sur iPad à peu près autant de déclinaisons qu’il n’en existe en version boîte, avec un intérêt variable pour chaque.

Même si édité par Electronic Arts, spécialiste pour ruiner l’expérience de jeu et empêcher les autres de créer des alternatives, la version iPad n’est pas si désagréable. À défaut de mieux.

À la manière de Nintendo et de ses « Mario Party », Monopoly « bénéficie » d’animations 3D illustrant les phases de jeu. Sympathiques une fois, mais vite énervantes (sans compter la perte de temps), ces cinématiques peuvent être désactivées.
Il est très plaisant de pouvoir modifier légèrement les règles pour retrouver des choses que l’on m’a toujours apprises mais qui n’ont jamais fait partie des règles de base (ex: la case Parc Gratuit n’est pas une zone où l’on paie et récupère les amendes !).

Monopoly, en images

L’écran d’accueil :
monoply-accueil

Le plateau de jeu :
monoply-plateau

Monopoly, en bref

  • En français : oui.
  • Modes de jeu : solo et multijoueur.
  • Types de parties multijoueur : « passe et joue », réseau local (WiFi ou Bleutooth).
  • Nombre de participants : 2 à 4 en solo et multijoueur avec participation de l’IA.
  • Règles : didacticiel interactif.
  • Prix : 5,99 €
  • Achats intégrés : non.

Monopoly sur l’AppStore.

Monopoly Millionnaire

J’avais dit que je ne listerai pas tous les dérivés mais celui-ci, gratuit, offre une excellente alternative pour jouer rapidement : on ne cherche plus à éliminer tous les adversaires, il faut être le premier à atteindre le million. Le million, le million !
Du coup la stratégie de jeu est fortement modifiée, tous les coups sont permis et les parties vite expédiées.

Déjà qu’Electronic Arts n’est pas un spécialiste des interfaces simples et épurées, Monopoly Millionnaire pousse le bouchon un peu loin avec une ambiance tellement bling-bling qu’elle en devient peu lisible…

Monopoly Millionnaire, en images

Le plateau de jeu :
monoply-millionnaire-plateau

L’écran d’accueil :
monoply-millionnaire-accueil

Monopoly Millionnaire, en bref

  • En français : oui.
  • Modes de jeu : solo et multijoueur.
  • Types de parties multijoueur : « passe et joue », réseau local (WiFi).
  • Nombre de participants : 2 à 4 en solo et multijoueur avec participation de l’IA.
  • Règles : détaillées, non illustrées.
  • Prix : 4,49 €
  • Achats intégrés : non.

Monopoly Millionnaire sur l’AppStore.

L’île interdite

Une inondation menace les tuiles qui composent le plateau de jeu et il faut collecter les trésors en renflouant au mieux les terrains et en associant les compétences spécifiques de chaque participant.

L’île interdite est un type de jeu à part entière car par son principe collaboratif, il ne peut ni se jouer seul ni en réseau. L’iPad devient de fait un « vrai » plateau de jeu autour duquel tout le monde se retrouve. Autant laisser l’iPad mini de côté pour le coup.

En achat intégré, l’île interdite propose différentes dispositions de jeu de départ qui m’ont permis de les appliquer au jeu physique pour pimenter les parties entre amis.

L’île interdite, en images

L’écran d’accueil :
ile-interdite-accueil

Les règles du jeu, joliment illustrées :
ile-interdide-regles

Le paramétrage des joueurs :
ile-interdide-joueurs

Le plateau de jeu, pas assez vaste :
ile-interdite-plateau

L’île interdite, en bref

  • En français : oui.
  • Modes de jeu : multijoueur coopératif.
  • Types de parties multijoueur : plateau et « passe et joue ».
  • Nombre de participants : 2 à 4.
  • Règles : tutoriel interactif et textes illustrés.
  • Prix : 4,49 €
  • Achats intégrés : îles supplémentaires (0,89 €).

L’île interdite sur l’AppStore.

Pandemic (Pandémie)

Plusieurs épidémies contaminent les capitales de notre monde et se répandent à grande vitesse. À l’instar de l’île interdite, il faut collaborer et associer les compétences de chacun pour éradiquer le mal et se jouer des tirages de cartes qui accélèrent la propagation entre les continents.

Disponible en anglais uniquement, Pandémie est un jeu particulièrement stratégique et les parties ne sont pas faciles à remporter.

La réalisation est moderne mais le « plateau » de jeu (unique) est chargé et plus agréable à jouer sur un grand écran. Un seul achat intégré permet d’ajouter de nouveaux rôles et événements qui pimentent un peu plus les parties.

Pandemic, en images

L’écran d’accueil :
pandemic-accueil

Le sommaire de l’aide du jeu :
pandemic-aide

Les règles, en anglais, pas illustrées mais détaillées :
pandemic-regles

Le paramétrage des joueurs :
pandemic-joueurs

Le plateau de jeu, un peu trop chargé :
pandemic-plateau

Pandemic, en bref

  • En français : non.
  • Modes de jeu : multijoueur coopératif.
  • Types de parties multijoueur : « passe et joue ».
  • Nombre de participants : 2 à 4.
  • Règles : tutoriel interactif et textes non illustrés.
  • Prix : 5,99 €
  • Achats intégrés : pack de « rôles et événements » (1,79 €).

Pandemic sur l’AppStore.

Soyez joueurs !

Les jeux de société développés sur iPad ne sont pas légion mais la plupart des portages rendent largement honneur au jeu original et permettent de découvrir à peu de frais certains des meilleurs jeux de plateau.
La tablette en tant que plateau de jeu ne remplacera jamais une vraie partie entre amis ou en famille, mais sera utile dans bien des cas : tester à moindre frais, apprendre le jeu et s’améliorer, jouer à distance ou sans avoir emmené le jeu, etc.

Il y en a pour tous les goûts !

4 commentaires

  1. benoit   •  

    Il y a aussi l’excellent smallworld 2. 9€ sur l’app store.
    Le jeu de société se décline en plusieurs versions.

    • bpepermans   •     Auteur

      Merci Benoît (encore un !)

      Redécouvert Smallworld ce matin en regardant dans mes « vrais » jeux et aussitôt téléchargé, mais l’article était déjà presque terminé et je n’ai pas encore testé l’application.

      Je le fais et l’ajoute à la liste un peu plus tard !

  2. fixx   •  

    Merci pour cet article.
    Cela dit, faire coexister le Monopoly et Pandémie ici, c’est limite. Je vous recommande Tigre et Euphrate. Puerto Rico. Caylus.
    Du jeu de société quoi.
    Le Monopoly (et sa philosophie malsaine), (que les enfants se transmettent désormais façon tradition orale) devrait désormais rester enfermé dans les caves, ou comme simple témoignage des vilaines valeurs qui régnaient entre les humains, au XXème siècle. Il y a des milliers de jeux de société aussi/plus chouettes que lui, qui donnent une autre vision du monde que celle du XVIème arrdt de Paris.
    Et puis au fait… lequel de Monopoly ? Le Star Wars ? le Harry Potter ? le Bilbo ? Le Auchan ? le Tf 1 ? Le New York ? Le Milan ? Le Paris ? Le Tombouctou (non là je déconne, ça va pas non ?) ?
    Continuer à présenter ce jeu (6 euros en appli, là où un Eclipse ne vaut que 5 euros !!!!!) c’est limite anti citoyen.
    Désolé, ce n’est pas contre vous… plutôt contre ceux qui continuent à servir le monopoly comme jeu de société de référence.
    Et si il est encore en tête de gondole chez Leclerc, croyez moi, c’est qu’il y en a encore certains qui y jouent. Et qui le transmettront, comme un virus, chez leurs enfants.
    Je ne nie pas que pour son époque, c’est un bon jeu. Mais apprendrait-on aux enfants aujourd’hui, un jeu qui expliquerait pourquoi et comment il est sain de virer quelqu’un de son travail parce qu’il coûte trop cher et que la part de l’actionnaire a un peu trop rétréci ?
    Aaaaah ça fait du bien. Bon, je me lance dans un petit Neuroshima Hex, histoire de me calmer.
    :)

    • Benoît   •     Auteur

      Bonjour ! Faire coexister ici ces jeux ne dit pas que les mets sur le même plan. Je me suis attaché à recenser quelques bons jeux de société disponibles sur iPad et, quoique l’on pense du Monopoly, il reste un jeu de référence de par son nom (pas sa qualité).

      Partant par là, à l’époque où j’ai écrit ce billet, j’ai totalement fait l’impasse sur Carcassonne et SmallWorld qui font partie de mes références…

      Mais je vous rejoins tout à fait sur le fait d’orienter les gens vers autre chose que Monopoly mais franchement ce n’est pas tant la présence de Monopoly en tête de gondole que l’absence d’autres jeux (Aventuriers du Rail, 7Wonders, etc) qui me fait mal… Le virus il est à chercher dans la présence de tous ces jeux aussi idiots qu’inutiles blindés de plastique soufflé et animé par des piles (pas très écolo…) qui n’apprennent rien aux joueurs et vous dégoûtent vite des jeux de société ! Y trouver Monopoly c’est sûrement le dernier vestige de jeux de plateaux que ces magasins osent encore référencer…

      Merci pour Neuroshima Hex, je vais y jeter un oeil. Pas trop complexe ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>