Piratez, c’est gagné !

Tiens le Blu-Ray de Gravity ! Et avec une « copie digitale ». Vendu ! Enfin acheté.

Gravity = Warner = galère en vue ?

Avec mes derniers Blu-Ray Warner, la copie digitale était sous forme de fichiers WMV ou DivX non lisibles sous iOS et infiniment moins simples à récupérer qu’avec un code iTunes, comme le propose la Fox

« Visionnez et téléchargez immédiatement et partout votre film en version numérique. […] N’inclut pas les fichiers iTunes ou DivX, mais compatible avec iPhone, iPad, iPod Touch et la plupart des appareils de type Android. »

YEAH ! Warner s’est modernisée ! Vive le nouveau service « UltraViolet » !

Je sais, je m’enflamme vite.

1. Allez sur « warnerbros.fr/uv »

warner-uv

À peine arrivé qu’il faut repartir ? Sur un service d’un autre nom ? Niveau confusion pour l’internaute lambda…

Bref. Allons sur Flixster.

2. Entrez votre code d’activation

VKM6QKJ8HSN6BVS…

Ça marche ! Enfin pas celui-là, il est bidon.

3. Suivez les étapes pour créer ou accéder à votre compte gratuit et ajouter le film à votre vidéothèque numérique

Email, mot de passe, nom, prénom, date de naissance.

La fin est proche !

Et non. Maintenant il faut que je crée un compte UltraViolet. Email, mot de passe, nom, prénom.

Fini. Et mon film ?

« Bibliothèque » > « Gravity » > Télech… QUOI ! L’option n’est pas disponible ? Je ne peux que « Visionner » !

ultraviolet

Retour à la case départ (site de Warner indiqué sur le flyer). Je relis tout en détail avant de revenir sur Flixster. Je tente de redonner mon code mais…

CODE DÉJA UTILISÉ.

Presque logique.

Connexion au compte Flixster. « Vidéothèque » > « Gravity » > Télécharger !

flixster-safari

Et là, c’est le drame.

Dans le doute je vérifie ces paramètres.

Rien à dire, leur détection doit être foireuse. Un petit coup de Chrome pour voir…

Même chemin, même action. Vous avez un NOUVEAU message !

flixster-chrome

Madame commence à en avoir marre de m’entendre hurler contre mon Mac. Moi j’ai peur que ce dernier finisse fracassé, victime collatérale physique d’une guerre numérique.

Téléchargement de AIR. 27,6 Mo. J’ai l’impression d’avoir allumé la PS3 et de devoir tout mettre à jour avant de jouer.

Téléchargement de l’application Air Flixster. 1,3 Mo. Dernière étape ?

Lancement de l’application. Identification. Suspense.

Clic. Clic. Clic. CLIC ! Mais CLIC ! Rien. Inactif.

Je ferme mon Mac. Non sans aller râler sur Twitter.

Chérie, on monte regarder le Blu-Ray ?

Warner, je me sens ultra-volé

Avec les DVD on a le droit à la leçon de morale comme quoi le « piratage c’est du vol ». Avec les Blu-Ray on a le droit à une copie digitale (galère à récupérer) qui ne fonctionne pas.
Les processus de VOD (hors iTunes), sans même aborder la question des tarifs et des conditions de vente/location, sont tellement complexes qu’au final, pirater est une solution bien plus simple.

Je n’encourage pas le piratage, je ne télécharge pas, je ne vais pas commencer pour autant. Je ne dis pas que les gens piratent parce que la VOD est plus compliquée à aborder. Mais si c’est ça la façon de faire découvrir au public les nouveaux modes de consommation de vidéo, c’est une opération séduction / marketing largement ratée.

Effectivement, si je n’avais pas payé mon Blu-Ray, j’aurais fait comme Pierre et serait allé acheter mon film sur iTunes…

Un commentaire

  1. Dombyx   •  

    Je confirme les copies numérique c’est de la pure arnaque sachant de plus qu’ils se font du pognon en revendant nos informations a d’autres entreprises et nous spam nos boites mail avec leurs publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>