Écrire

Un titre avec un seul mot facile à… Mais la suite ?!

Plaisir avorté

J’adore écrire mais étrangement c’est un des plaisirs pour lesquels je vais le moins jusqu’au bout !

J’en ai une sacrée liste : des articles, des tests d’applications, des tutoriaux, des coups de gueule, des histoires, des lettres …

Mais la liste reste sacrée ! Sacrément seule dans son coin avec tous ces intitulés orphelins et ces pages désespérément vierges.

Ma page, ma bataille

Je n’ai aucune excuse. Le temps, ça se trouve. Les outils, ils sont pléthore. L’envie, toujours présente.

Je cherche à écrire en étant exhaustif mais en restant clair et concis. C’est un véritable champ de bataille : la phrase à rallonge saute au bout de la mine, la phrase courte finit sur la touche. Même après publication !

Pour soi. Et un peu pour les autres.

En privé, écrire est un génial défouloir ! La meilleure séance de psychothérapie qui soit. Aucune (auto) censure. L’émotion à l’état brut.

En public, c’est l’envie de partager en attendant (inconsciemment) le moment de fierté qu’apportent les premiers retweets et/ou commentaires.

Et entre les deux, il y a les publications anonymes. Shots d’adrénaline quand on en entend parler sans pouvoir avouer…

Voilà. J’ai un peu écrit pour essayer de justifier pourquoi j’écris peu. Et maintenant j’ai envie d’écrire plus.

Pour moi. Pour les autres. Mais surtout pour aller mieux.
Ici. Caché. Ailleurs.

A suivre. Ou pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>