Another brick in the wall

lego

Condamnés par la météo exécrable à rester au coin du feu, Nell m’a réclamé de nouveaux Lego plutôt que des Playmobil… Pour un Papa bricoleur, ce n’est que du bonheur et c’est à cet instant que l’on regrette d’avoir troqué 15 ans plus tôt des caisses entières de briques colorées pour quelques billets bien vite dépensés !

En avant les histoires

En matière de “jeux de grands”, Nell a vite été initiée aux Playmobil et à l’entrée directe en matière dès le déballage. Le slogan dit tout : ouvrez la boîte et… “en avant les histoires”.

Lapins, chats, cochons... en avant les histoires

Il y a de temps en temps quelques assemblages simples (et définitifs) à réaliser qui retardent la mise en place du Safari et de ses animaux aux blessures magiques, mais rien de bien complexe ni de réellement créatif.

À l’opposé des production de la firme germanique, reine du plastique moulé pour enfants, on retrouve les danois de Lego et leurs jeux de briques légendaires.

Briques-à-brac créatives

Le déballage d’une boîte de Lego est une expérience nouvelle et bien plus amusante : plutôt que de partir à la pêche des personnages et de leurs accessoires pour illustrer son imagination, c’est la course à qui trouvera la brique à 8 picots beige pour assembler avec la plaque à 4 ergots grise qui constitueront la première marche de l’escalier de la maison !

Associées aux autres pièces de la même boîte, dans un ordre différent, ces centaines de briques permettront de fabriquer une voiture et son garage ou une maison de campagne au milieu d’un jardin fleuri ou bien tout autre chose que mentionné dans les instructions.
Une fois le montage terminé, l’imaginaire met en marche les histoires, tout comme il le ferait avec une boîte de Playmobil, mais si au milieu du scénario, le barbecue posé sur la pelouse de plastique dérange et doit être transformé en canoé-kayak, ceste sera fait en un tournemain !

L’imagination et la créativité sont stimulées à chaque instant car une brique ronde peut servir de pied de table, de tabouret, de base pour une colonne grecque ou encore de roues pour le tracteur, etc. Quelques briques et le mur devient la muraille de Chine vite transformée en hangar détruit pour fabriquer un avion aux ailes un peu épaisses.

DSC_6733.jpg

Du coup Nell joue plus longtemps avec ses Lego, et même si elle est encore trop petite pour construire toutes les images qu’elle a en tête, la pêche aux briques et la direction artistique du Papa-assembleur lui sied tout à fait !

Il y a Lego et Lego

Si les gammes de Playmobil n’ont, semble-t-il, pas beaucoup évolué depuis l’époque où j’étais allongé avec eux sur le tapis mais l’offre Lego, elle, s’est largement diversifiée sûrement pour suivre la fainéantise grandissante des enfants et palier au manque de “prêt à jouer”.

Entre Lego Technic et Lego “tout court” mes choix se faisaient plutôt entre le tracto-pelle transformable en voiture de course et le château-fort démontable pour en faire un manoir.
Aujourd’hui, le côté construction a été un peu bridé avec des séries où nombre de pièces sont à usage unique (un capot de voiture moulé, ça se recycle difficilement pour une autre utilisation) et des univers prédéfinis (Star Wars, Harry Potter, etc).

Mais en cherchant bien, on trouve encore des boîtes de briques simples ou la série des “Lego Creator” proposant au moins 3 constructions à partir du même jeu de briques “classiques”.

Bon, ce n’est pas tout ça mais nous avons une maison et son jardin paysager à livrer pour midi !

DSC_1447.jpg

Source : Brevet “Toy building brick” via This isn’t happiness.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>