Un bon produit, est un produit fini

Même si je collectionne les iPad et autres iPod, iPhone, … je regarde toujours avec intérêt ce qui se fait à côté et je n’ai pas lu sans un sentiment de consternation l’article des Ardoises sur la dernière tablette Archos.
Consterné par tout le bien que les gens tentent de dire d’Archos et par le fait que leurs bonnes idées finissent trop souvent à chaque fois dans le mur. Typiquement français ? Sûrement.

Il y a quelques jours, le PDG d’Archos manifestait son mécontentement de voir son produit « franco-français » exclu de l’offre du gouvernement pour les étudiants, faisant la part belle à Apple et Samsung.

En même temps, à l’heure qu’il est et avec un maximum d’objectivités (dur quand on porte des t-shirts Apple en faisant du sport) seules la Galaxy Tab 10,1″ ou la dernière tablette Sony S2 me semblent en mesure de concurrencer l’iPad si l’on peut encore accepter leur énorme manque d’applications au catalogue.

Il est facile d’ironiser et de tirer à boulets rouges sur Les Ardoises tant l’article sent le « troll » à plein nez. Et pourtant, à lire leur site, on comprend vite qu’il n’y a pas de parti pris (même pas de test de l’iPad !), juste un essai objectif en rapport avec des attentes de consommateur lambda.
Mais ça n’a pas raté, et c’est qui m’a amené à écrire ce billet, c’est la réaction de « fan-sites » qui qui reprochent aux journalistes de mal faire leur boulot. Je croyais que c’était le boulot des fans du site et de la marque, pas du rédacteur ! Je n’ai pas souvenir d’avoir lu MacGeneration cracher sur les journalistes qui descendent en flamme un produit avec une pomme… juste quelques « fanboys » embusqués dans les forums.

Alors oui, ces mêmes journalistes décontenancés, découragés, dépités par le produit qu’ils reçoivent pourraient contacter Archos afin de se renseigner sur les problèmes rencontrés. C’est ce que nous faisons, ici chez ArchosLounge.

L’apogée est atteinte lorsque l’auteur tente de dédramatiser avec une mauvaise toute inonsciente les problèmes soulignés :

…un switch intempestif du clavier en arabe ? C’est le drame ; le mode démo affiché dans le menu d’installation ? C’est le drame ; la mise à jour over-the-air qui se fait attendre ? C’est le drame ; une application bureautique installée en mode démo ? C’est le drame ; Un plugin vidéo à acheter ? C’est le drame…

Oui, c’est le drame de devoir galérer autant avec un produit à 300 euros. C’est inadmissible. Tout autant que de ne pas tenir les promesses faites aux journalistes sans s’en expliquer. Et je ne parle pas du consommateur final…
Et puis, vous avez déjà vu Samsung, Apple et consorts lancer leurs produits en pâture aux journalistes en espérant que ceux-ci appellent pour signaler les bugs et, en retour, leur servir une soupe de mensonges assaisonnée de mauvaise foi sur les problèmes remontés ? Non, ils prennent les critiques dans les dents, espérant faire mieux ensuite mais cela arrive rarement peu car les produits sont testés avant et les promesses « raisonnables ».

Toute ressemblante que soit la Galaxy Tab à l’iPad et en dehors de toute guerre des brevets, elle a de sérieux atouts à plein de niveaux et, à l’instar de l’iPad souffre de défauts inhérents à des « choix stratégiques » (connectivité limitée, offre logicielle fermée, etc) et non à des « défauts de fabrication » comme c’est le cas de la tablette Archos.

Bref. Bon, bah voilà. Ça défoule un vendredi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>