Siri : le téléphone sans conflits

siri

Haters’ deception

Passons les éternels insatisfaits qui considèrent que l’iPhone 4S est une déception car il ne répond juste pas à leurs attentes de nouveauté en termes de design. Mais que disent-il du design des MacBook Pro (j’ose à peine citer les Mac Pro) qui dure depuis…
Bref, le design de l’iPhone 4 a un an, et à l’instar du 3GS, Apple a choisi la continuité sur le plan esthétique pour se consacrer au matériel et au logiciel.

Le test de The Verge est sans appel : c’est un excellent téléphone qui apporte des amélioration matérielles non négligeables (regardez les clichés pris avec le nouveau capteur) et met en valeur le nouvel iOS.

Et en y ajoutant Siri, l’iPhone 4S devient révolutionnaire.

Siri may not be finished yet, but it already feels like something straight out of science fiction.

Source : Thisismynext.com / The Verge.

La révolution Siri

La démonstration de Siri menée par Scott Forstall paraît empreinte de magie : le téléphone ne réagit pas seulement à la voix mais nous amène à converser avec lui, à lui laisser trier les informations pertinentes.

A la fin de la démonstration, j’étais quelque peu sceptique devant tant de magie que je suspectais gavée d’une bonne dose de supercherie. Finie la commande par mots-clé inaugurée par Voice Over et que l’on retrouve également sur les smartphones Android : place à la discussion. Et si cela marche aussi bien que dans la publicité Apple, c’est alors Siri LA nouveauté de l’iPhone 4S.

http://www.youtube.com/watch?v=mpcvvHh98E8

Intelligence artificielle réelle ?

Les démonstrations et les publicités sont là pour faire rêver et rendre la magie encore plus grande… Mais souvent, la réalité enterre la fiction, brisant tous les rêves initiés par le marketing.
Apple triche rarement sur les spécifications ou la réalité des usages, mais Siri, avec l’étendue de ses capacités, m’a mis un sérieux doute !

Stuff.tv a commencé à enfoncer le clou avec un essai en vidéo réalisé le jour de la présentation. Rien d’incroyable, juste la preuve que tout fonctionne comme démontré… C’est déjà beaucoup.

Jason Snell de MacWorld est allé un peu plus loin avec un aperçu complet de Siri (11 minutes de vidéo) où il pointe le fait (vite oublié) qu’Apple a annoncé que son assistant logiciel était en “beta”, ce qui peut expliquer que les motifs de conversation reconnus, les réponses et sources de recherche soient encore limités.

There’s no way to tell what will work and what won’t. You must explore. I found it extremely fun to explore Siri — primarily because so many of the things I tried actually worked.

John Gruber est lui aussi conquis par le potentiel de l’application et son exploration où nombre de ses questions ont trouvé une réponse.

Siri fonctionne comme annoncé, et ce grâce à l’adjonction de technologies extérieures. Preuve qu’Apple n’est pas toujours fermée aux autres…

Les sources de Siri

Pour concevoir son “humble assistant personnel”, Apple n’est pas partie d’une feuille blanche. La première étape a été le rachat de la société Siri déjà responsable d’une application iOS traçant les grandes lignes de l’intégration faite pour l’iPhone 4S.
Mais Siri ne fonctionne pas seul et ne repose pas que sur des technologies “maison”. Apple fait appel à Nuance pour la reconnaissance vocale, Wolfram Alpha pour la “base de connaissances” et quelques sites Internet tels que Wikipedia ou encore Yelp pour enrichir ses réponses.

Apple a su intégrer ces solutions externes pour maximiser les performances de son outil : Nuance est ce qui se fait de mieux en termes de reconnaissance vocale, Wolfram Alpha est l’outil taillé pour répondre à des “questions humaines”, etc.
Par contre, si Siri est annoncé dans plusieurs langues, quelques nuages pointent à l’horizon quant à l’étendue internationale des services : Yelp n’existe pas en France. Que va me répondre Siri à ma demande de restaurant italien autour du bureau ? Google Maps ? Rien ?

Siri est très prometteur, et l’intelligence artificielle de l’iPhone approche la réalité. Reste que c’est un logiciel en “beta” qui devrait recevoir dans les prochains mois de nombreuses améliorations pour élargir ses connaissances et ses capacités.

Siri’s fun

Pour finir, rien ne vaut quelques questions piège… et le retour des “easter eggs” dans les logiciels.
Voici quelques questions originales posées à Siri :

Si vous dites “I love you” à Siri, elle vous répondra très justement : “I hope you don’t say that to other mobile phones”. Jalouse en plus.

Walt Mossberg a tenté la provocation : “What’s the best phone?”. La réponse n’a pas loupé : “Wait… there are other phones?”. Evidemment.

Demandez-la en mariage, et vous apprendrez que son accord de licence ne couvre pas cette situation…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>