Peut-on manger du Lion ?

OS X Lion

Passée l’excitation d’un nouveau félin prêt à débarquer sur nos Mac, en environnement de travail il y a quelques bonnes questions à se poser avant de cliquer sur le bouton « Installer » de l’AppStore.

Tous aux abris !

Ai-je bien une sauvegarde complète de mon disque ?
Il faut au moins mettre à l’abri les éléments vitaux tels que la base d’emails, et autres librairies de logiciels enfouies à des endroits improbables…

Et copier en lieu(x) sûr(s) tous les documents et dossiers importants.

Ça marche, ça marche pas

Tous les logiciels (que j’utilise au quotidien au moins) fonctionneront-ils ?

Ouvrez « A propos de ce Mac », puis « Plus d’infos » et dans « Logiciels » puis « Applications », voici la liste extensive de toute application présente sur le Mac. Cette liste est un peu trop complète par rapport au listing du dossier « Applications » mais a le mérite de pouvoir voir la colonne « Type » qui indique si l’application est Universelle, Intel ou PowerPC. Exit les applications « PowerPC ».

Etape suivante, visiter les sites des éditeurs pour savoir si une mise à jour est prévue ou déjà sortie. Parfois une note de compatibilité permet d’en savoir un peu plus sur ce qui nous attend…

Chez Adobe, la note est sortie : pour une fois ça a l’air de plutôt bien se passer !

Un Lion, c’est plus gros qu’un Léopard gelé ?

De combien d’espace libre faut-il disposer pour lancer l’installation ?
Apple n’est absolument pas claire sur la question de l’espace requis pour installer Lion. L’AppStore ne mentionne que la taille de l’archive à télécharger (3,74 Go) pendant que la page d’assistance ne parle que de la taille une fois installé (7 Go environ).

En bref, je pense que 15 Go disponibles sont un minimum… et du coup, je dois sacrément faire le ménage sur mon SSD plein à craquer avant de faire rugir le MacBook Pro.

Ai-je vraiment besoin d’un nouveau félin ?

Cette question est toute personnelle. Même si le ticket d’entrée pour ce nouveau système est abordable, cela ne le rend pas indispensable immédiatement.

Il vaut parfois mieux attendre un peu, le découvrir en détails avant de se lancer dans la jungle et d’essuyer les plâtres d’un produit tout neuf…

Autre chose ?

Note : pour répondre exactement au titre, en dehors de toute thématique technophile, « manger du Lion » est interdit car c’est une espèce protégée (et pas que par Apple).

4 commentaires

  1. jane0712   •  

    Je ne suis pas certaine pour ma part de faire partie des premières à tenter l’expérience du téléchargement surtout si ce dernier doit s’effectuer à équivalence du nombre de machines possédées.
    La clef me paraît moins « bête » vu que je ne suis pas pressée, au fait ma suite adobe rugira quand même ? le reste je m’en fiche mail etc vu que je suis complètement autiste ;)

    • Benoît   •  

      La CS5 rugira mieux que ma CS4… mais bon, pour ce qui est du téléchargement, ce n’est par mortel, pas sûr que ça vaille le coup (coût ?!) de payer 25 euros de plus pour avoir une clé USB blanche avec une pomme dessus et un Lion dedans…

    • Benoît   •  

      Tous les jours maintenant avec mes Mac. Sinon, pour le petit-déj, tu sais très bien ce que je prends, Mamie Nova ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>