Facebook, Twitter, Flickr : pas si futiles

Mais que répondre quand les amis déplorent de ne pas vous trouver sur Facebook, comment expliquer à un client l’intérêt ou non du service sans en connaître plus que -sa barrière- son formulaire d’inscription ?

Alors voilà, en une semaine, je m’y suis mis. J’ai créé mon compte Facebook pour savoir d’où venait cet engouement général -et tester l’application iPhone éponyme-. J’ai ouvert mon canal Twitter pour comprendre comment et pourquoi l’oiseau bleu fait piailler le web. J’ai lancé ma galerie Flickr pour enfin publier toutes ces photos qui dorment au fond de mon catalogue Lightroom depuis tant d’années.

Facebook : inutile mais tellement indispensable

Après un premier tour du propriétaire, Facebook est pour moi un «Copains d’avant 2.0». A la pointe des technos web, simple et diablement efficace Facebook permet de recréer son réseau d’amis «traditionnel» en ligne, de retrouver des connaissances d’enfance ou de travail. Facebook a cette froideur toute «informatique» qui fait qu’on ajoute des amis pour le plaisir de voir grimper le compteur mais certainement pas pour leur parler. Tout le monde accepte les invitations de tout le monde, quel que soit l’historique des relations : le compteur gonfle mais finalement on parle à peu de monde. Les vrais contacts restent traditionnels et n’attendaient pas Facebook pour continuer leur histoire. Ce qui différencie fortement Facebook d’un site traditionnel comme Copains d’avant, c’est le côté exhibitionniste ou voyeur très en vogue qui incite chacun à annoncer dans son cercle ce qu’il fait, avec le risque d’en dire trop.

Facebook n’a pas cet aspect «réseau professionnel» auquel je m’attendais, contrairement à LinkedIn ou Viadeo, c’est juste une super-plateforme amicale et bien outillée.

Twitter : raconter sa vie au format SMS

A l’instar du «statut» que l’on gère au quotidien sur son profil Facebook, Twitter permet de poster découvertes ou réactions sur le vif avec un challenge : faire tenir l’info sur 140 caractères, URL comprise !

La comparaison avec le SMS s’arrête là car Twitter n’a aucunement la vocation d’entrer en contact avec les gens, mais de «parler tout seul» et voir si cela intéresse du monde. Le vrai tour de force des utilisateurs réside dans le fait que personne n’emploie de langage abrégé et parvient à tourner l’info de façon intelligible et intelligente.

En fonction des «tweets» que l’on suit, Twitter peut se révéler une mine d’or imprévisible : on ne cherche pas l’info, elle tombe et on la considère… ou pas.

Finalement agréable à utiliser pour passer un coup de gueule de temps en temps, publier des découvertes, le concept est un peu trop souvent gâché par ces «bots» qui publient le titre qui passe dans iTunes ou un lien à chaque publication d’un article dans un blog. Un filtrage de ce type d’infos serait le bienvenu !

Flickr : l’outil de «photoblogging» par excellence

Mais que fait Google ? Flickr est le type même d’applicaton que l’on imagine sortie des labos de Mountain View mais qui en fait nous vient de Yahoo !

D’une grande -austérité- simplicité, le service a l’énorme avantage de se lier à un nombre impressionnant d’applications et de services en entrée et en sortie : uploadez vos photos avec iPhoto, Lightroom ou votre iPhone, publiez-les sur votre blog ou votre compte Facebook et laissez les internautes les consulter de n’importe où.

La richesse de Flickr vient du fait que d’authentiques galeries d’art cotoient les albums familiaux, au beau milieu d’albums tous plus créatifs ou inutiles les uns que les autres.

Alors voilà, j’ai craqué et tous les jours je jette un oeil à mes pokes sur Facebook, j’ajoute quelques photos à ma galerie entre deux tweets !

Quelques compléments bien utiles

Même si ces outils web se suffisent à eux-même, il existe quantité d’outils complémentaires pour faciliter le «moblogging» ou tout simplement ne jamais déconnecter !

  • Facebook : mon choix se limite à l’application iPhone (disponible gratuitement sur l’App Store), simple et très agréable à utiliser.
  • Twitter : j’utilise Tweetie sur le Mac et l’iPhone, gratuits (avec de la pub pour le client Mac).
  • Flickr : j’ai retenu Jeffrey’s Export to Flickr pour Lightroom pour publier les meilleurs clichés de mon catalogue et MobileFotos sur iPhone pour poster mes photos quand je suis en vadrouille ou en télécharger avant de les installer en fond d’écran.

Et vous ?

Un commentaire

  1. VinzzniV   •  

    Heloo ! J’arrive 6 mois plus tard, mais je post quand même ^^

    J’utilise aussi Facebook et Flickr en plus de mon blog … et j’essaie de me mettre à Twitter.. en cherchant un truc pour tout synchro d’un coup depuis un iphone, je suis tombé sur ce post (très intéressant!)

    Pour facebook, j’ai (bien sur) l’app pour iphone. Sur mon mac, j’utilise EventBox.. Un “truc” qui gère Flickr, Facebook, Twitter et google Reader .. donc très pratique pour le tout en un, mais qui est payant.

    Pour l’upload sur Flickr depuis mon mac j’utilise l’app Flickr que je trouve plus pratique que le pluggin pour Aperture. Sur iPhone j’utilise aussi l’app officiel de Flickr. Les 2 sont gratuites.

    Have a nice day !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>